Contribuer à la protection de l’environnement

Contribuer à la protection de l’environnement

Prendre en compte les enjeux environnementaux pour répondre aux attentes de nos parties prenantes se traduit sur le terrain en une double perspective : réduire l’empreinte écologique de notre activité et accompagner nos clients dans leurs stratégies RSE/QSE. Tout ceci ne peut se faire qu’en étant un partenaire de référence de nos fournisseurs par notre politique d’achats responsables.

De nombreux métiers face à des enjeux environnementaux variés

Transmettre les valeurs de l’environnement et de l’énergie n’a de sens que si tous les services se rassemblent autour de ces problématiques de plus en plus prégnantes et préoccupantes. À ce jour, ce travail d’équipe anime et fait coexister deux systèmes de management certifiés autour des thèmes environnement (norme ISO 14001:2015) et énergie (norme ISO 50001). La Gestion Déléguée des Déchets participe également à la protection de l’environnement.

46 %

Périmètre des établissements certifiés en ISO 14001

100 %

Périmètre des établissements certifiés en ISO 50001

Dialoguer avec nos fournisseurs pour avancer ensemble

Conscients que notre acte d’achat impacte la qualité de notre prestation chez nos clients mais également la politique de nos fournisseurs en matière d’offre de produits, nous déployons depuis plusieurs années une politique d’achats responsables sincère et reconnue. Il nous faut maintenant en faciliter son expansion. Faire découvrir les fournisseurs, comprendre les problématiques, proposer de nouvelles idées et solutions : le Service Achats a innové en 2017 et a choisi d’aller davantage au-devant des filiales. « L’idée est que les chefs d’établissement et inspecteurs puissent nous rencontrer ainsi que nos fournisseurs pour s’intéresser à des solutions innovantes qui répondent à leurs besoins », analyse Marie Calautti, Directrice adjointe du service Achats.

30

millions d’euros

dépensés en produits et matériels respectant des critères RSE

+ 50 %

Augmentation de la part des produits articles écollabelisés
dans les achats depuis 2014,
soit 53 % en 2017